Vous êtes ici : Accueil > Enseignements > Grec > Le grec ancien au lycée : la faq
Publié : 8 février 2017

Le grec ancien au lycée : la faq

Pourquoi faire du grec ancien ?

Faire du grec ancien permet d’avoir un meilleur niveau en français car un bon nombre d’étrangetés de la langue française viennent du grec ancien et ces étrangetés sont souvent rencontrées dans différents exercices de rédaction. Donc ça peut aider à faire beaucoup moins de fautes de français, qui peuvent enlever des points aux devoirs en lycée, mais aussi lors des épreuves du baccalauréat, et même plus tard, dans les études ou la vie professionnelle.

Est-ce handicapant de commencer le grec ancien en classe de seconde alors que certains ont commencé en classe de troisième ?

Non pas du tout, puisque après les mois de vacances le professeur revient sur les points déjà vus par les élèves de troisième qui en ont déjà fait. De plus, si vous ne comprenez pas quelque chose dans le cours, il ne faut pas hésiter à poser des questions.

Dire que « Le grec, ça ne rapporte rien aux examens » est faux. Inutile de se tourner vers d’autres options pour essayer d’avoir plus de points car les langues anciennes sont celles qui ont le coefficient le plus élevé (coefficient 3 pour les 2, latin et grec) et les notes ne comptent à l’examen que si elles sont positives.

Si vous avez déjà un peu de mal en langues vivantes : pas d’inquiétudes ! Le grec ancien dispose d’un tout autre alphabet (relativement simple à apprendre) : il n’a pas de risques de confusion.

« Mais le grec que vous étudiez ne sert à rien ! Les grecs d’aujourd’hui ne parlent plus comme ça depuis longtemps ! »
Il y a beaucoup de similitude entre les deux langues, dont l’alphabet, ce qui permet donc de lire le grec contemporain. Et le vocabulaire est relativement proche.
Et si vous vous dites que le grec, c’est ennuyeux, détrompez-vous : lorsque vous travaillerez sur des textes anciens pour les traduire, vous découvrirez également la façon très particulière que les grecs avaient de voir le monde, la manière dont ils s’expliquaient les sciences, par exemple leur conception de la médecine.

« Mais au moins est-ce que vous savez parler en grec ancien ? »
Le grec ancien est une langue comme une autre, mais il ne se parle plus, sauf dans des cercles très restreints. Nous n’avons bien évidemment pas d’enregistrement sonore, donc les sources d’apprentissage sur la façon de le dire proviennent essentiellement des textes retrouvés sur les sites de l’antiquité.